Et le shopping dans tout ça?

Dans quelques jours normalement, je suis au soleil. Ce petit séjour n’était pas encore prévu il y a quelques semaines de cela, aussi après avoir acheté mes billets d’avions sur easyjet m’est venue THE exclamation existentielle ultime: « Mais j’ai riien à me mettre!!! » Non non ceci n’était pas une vilaine excuse pour aller faire chauffer ma carte bleue; c’est juste qu’ayant prévu de passer l’été ici, j’avais constitué une garde-robe comment dire… automnale parce que c’est bien connu, à Liverpool l’été ne dure qu’une semaine. Ladite semaine ayant eu lieu le mois dernier, je ne me fais plus trop d’illusions.. Tout ça pour dire que de Ts manches courtes et autres vêtements en coton léger, mon armoire était vierge. L’occasion parfaite d’explorer le côté fashion de cette ville, et puis qui dit Angleterre dit Topshop, Primark &co. Bilan: j’ai acheté chez le suédois, chez l’espagnol mais chez l’anglais, rien du tout ah! Retour sur une mission shopping made in UK qui a viré made in EU…

J’ai commencé par faire un rapide inventaire de mon armoire pour me rendre compte que tout n’était pas perdu, de tee-shirt oui j’étais pourvue, mais pas assez, quant aux pièces du bas, rien que des jeans/pantalons qui ne pardonnent pas sous la chaleur écrasante de la Toscane. L’objectif était donc simple: shopper un tee-shirt et un bas estival, short ou jupe, qu’importe. Et puisque le budget est serré, je me suis d’abord rendue dans les deux temples de la fringue anglaise pour les bourses peu fournies: 1) les charity shops 2)primark. D’abord les charity shops parce que c’est pas cher,  que ça donne bonne conscience (c’est pour ça qu’il faut acheter là-bas avant de se lâââcher chez Primark, l’expoitant de petites mains chinoises malgré ce qu’on en dit) et on retrouve souvent les fringues Topshop &co que des anglaises auront abandonné au lendemain d’une soirée forcément arrosée. A Liverpool, je vais sur Bold St. (oui, celle-là même où faute de vous laver les pieds, les poissons s’en chargent) où se trouvent un British Heart Foundation mais surtout un Oxfam, mon préféré. Chez ce dernier, il y a un coin un peu vintage, genre du vintage qui est vraiment vintage (vieux ET pas cher, pas comme les arnaques des friperies qui sont hors de pris) et puis le stock est renouvelé régulièrement. A vrai dire, depuis mon arrivée en septembre, j’ai très très peu acheté de fringues, mais le peu, c’était ici. Bilan des charity shops: et un haut trouvé, UN! Jusque-là tout allait bien.

Petit haut pas cher £6, trouvé chez Oxfam avec des détails que je surkiffe (genre le détournement de l’étiquette Made in Bangladesh-100% coton en détail fashion):

 

Direction Primark pour le bas que je n’avais pas encore. Et là c’est la catastrophe, je sais que Primark c’est pas l’endroit où l’on se rend pour shopper tranquille mais je ne m’y attendais pas du tout à cette foule, encore plus fournie que d’habitude. Ajouté à cela des vêtements plus que douteux- la mode des crop tee ne passera pas par moi (vous remarquerez que je n’ai pas dit JAMAIS)- deux minutes après y être entrée, je suis ressortie, bredouille. J’ai même pas eu le goût d’aller faire un tour du côté des accessoires où en général je trouve toujours une broutille à mon goût (cf. ma bagouze fantasmée à £3 H&M que j’ai finalement trouvée à £1 à Primark). Bon que faire? Urban Outfitters et Topshop, c’est trop pour mon budget. Par dépit, je suis allée chez H&M, New Look mais n’est pas une serial shoppeuse qui veut, je suis rentrée chez moi épuisée.

Et là, c’est le drame. J’ai eu la mauvaise idée de me souvenir de ce monde merveilleux et parallèle que constituent les e-shops. C’est complètement idiot, j’ai vu exactement les mêmes vêtements sur les portants, mais sur l’écran, ça en jetait plus. Du coup, alors que dans les magasins je suis très très difficile et pointilleuse, là je me suis lâchée, genre j’étais partie pour shopper un short ou une jupe, j’ai fini par m’acheter ça chez Mango online:

Oui le hors sujet absolu, pas du tout estival et beaucoup trop « habillé ». J’ai retrouvé des excuses qui pour le coup n’ont rien d’original « ah mais je la mettrai pour telle occasion.. j’ai carrément les chaussures qui vont avec… je mangerai des pâtes pendant un mois ».  Ceci dit, j’ai aussi shoppé un look plus approprié pour les vacances, chez l’e-shop d’H&M donc.  Si au niveau budget, ça va (£4 la robe idem pour les chaussures), je pense déjà à m’acheter pleins de pansements pour mes pieds (aïe aïe aïe le faux cuir) et je crains le pire quant à l’informité de la robe du bout de tissu..

Et j’ai beau ne pas tenir un blog mode, je sais me méfier des cabines d’essayage en ligne. Alors hihi sur une mannequin virtuel ça donne ça ahahah: Sauf que moi je peiiiiine à franchir le mètre 55 (mais je me rattrape en largeur). Voilà, y’a plus qu’à attendre et refaire les comptes. Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Je vous passe la parole...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s