Week-end in pictures

Entre la procrastination et les voyages en Italie, j’ai quand même avancé mon mémoire reçu une copine pour quatre jours à la re-découverte de cette chère ville de Liverpool. Elle est arrivée au bon moment pour me faire voir Liverpool avec un regard neuf parce qu’au bout d’un moment, je l’avoue, il devient difficile de parler avec enthousiasme de choses qui sont devenues peu à peu votre quotidien (genre les Beatles, les pubs etc..) Heureusement que dans mon malheur et mon ennui, je n’ai pas tout découvert de la ville donc c’était vraiment un bon week-end touristique pour elle comme pour moi.

Passage obligé au musée des Beatles, je l’avais déjà visité il y a qqs années mais le refaire après avoir passé un an à étudier la musique populaire, c’était vraiment chouette parce que maintenant je sais que sans les Beatles, les USA n’auraient pas découvert leur propre musique et que George Harrison is soo underrated.

Evidemment, tout ça nous a donné envie d’aller voir les lieux évoqués dans l’expo donc second passage obligé: The Cavern. Evidemment, tout ça n’est plus tout à fait d’époque mais quand on sait à quel point cette ville est associée à ces quatre garçons, c’est toujours excitant d’entendre « Twist and Shout » version beatles jouée en live au Cavern club par des garçons qui n’étaient certainement pas nés alors que le groupe n’était déjà plus. Bon ci-dessous, un mec tout seul à la guitare qui, apparemment, faisait partie de Frankie Goes to Hollywood.

On a terminé cette journée Fab Four avec le film Help! un ovni cinématographique absolument génial sans queue ni tête (carrément mieux que A Hard Day’s Night à mon avis).

Sinon, en vrac:

J’ai goûté une meat pie pour la première fois depuis mon arrivée (et j’ai aussi gerbé la meat pie par la suite mais pour le coup, j’ai pas de photo).

Le dernier jour, on a fait Southport pour se manger un bon fish & chips (non on n’y est pas allées pour la mer, je n’ai pas regardé l’horaire des marées du coup, de mer il n’y en a point eu mais du sable à perte de vue si si) puis Crosby beach pour voir les 100 sculptures d’Arthur Gromley. Ce sont des sculptures à taille humaine (et pour ça, l’artiste n’est pas allé chercher bien loin puisqu’il s’est pris comme modèle) et qui sont disposées sur les trois km de plage. A marée haute, elles sont toutes recouvertes mais on est arrivées en fin d’après-midi et si on a pu poser à côté de qqs sculptures, celles qui étaient le plus avancées dans la mer avaient déjà de l’eau jusqu’aux genoux. En plus, je parle d’une mer agitée toute marron, c’est assez flippant de voir ces statues qui se font petit à petit engloutir.

Il va sans dire qu’on a pas mal traîné dans les salons de thé, pubs.. sauf que le dernier jour, pas moyen d’en trouver un seul d’ouvert, la faute aux émeutes. Ils ont même pillé mon tesco du coin cette bande de couillons! J’aime à croire que parmi ceux qui pillent sans merci, certains ont des revendications un peu plus poétiques que « ouuuuuuais, aller on va bousiller le tesco pour piquer du liquide vaisselle »):

Finalement, le soleil est venu de la Gay pride qui avait pour thème le Summer of Love. Du coup malgré le temps gris, c’était sympa de voir fleurir tous ces drapeaux arc-en-ciel dans la ville.

Voilà, je suis encore ici pour un mois même pas et pourtant il me reste une foule de choses à faire: finir le mémoire, aller à Penny Lane, finir le mémoire, aller à Strawberry fields, finir le mémoire, aller à Anfield, finir le mémoire, aller au Casbah club.

Publicités

Une réflexion sur “Week-end in pictures

Je vous passe la parole...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s