8 musiciennes pour un 8 mars

En théorie, je ne devrais pas avoir besoin d’une journée de la femme pour parler de musique au féminin. Malheureusement, comme dans beaucoup d’autres milieux, la musique est dominée par des figures masculines; par conséquent, puisque l’occasion s’y prête, je ne résiste pas au plaisir de partager ici 8 morceaux de 8 musiciennes de (très grand) talent.

Pauline Croze « Mal Assis »

Je commence avec Pauline Croze dont j’ai apprivoisé la musique au fil des années. Je dis « apprivoiser » parce qu’encore aujourd’hui,  je ne trouve pas  sa voix particulièrement belle. Mais c’est ça qui me touche, cette voix un peu fragile, pas toujours maîtrisée et qui accompagne des mélodies qui ont l’air toutes simples en apparence, mais juste en apparence.

Cat Power « Love and Communication »

Il faut aussi écouter la version acoustique de ce morceau pour mesurer l’étendu du talent de cette musicienne. Quant à moi, je mets ici la version de l’album que je préfère. Je ne connaissais pas beaucoup Cat Power mais alors ce titre! Ce titre! Je ne m’en remets toujours pas.

Véronique Sanson « Christopher »

Il y a encore quelques mois, Véronique Sanson pour moi c’était un vibrato insupportable et l’ex-femme de Pierre Palmade. Depuis, j’ai découvert Le Maudit et je suis absolument fan de cet album, enregistré aux Etats-Unis. Limite j’étais prête à faire un aller-retour express à Paris en février pour pouvoir l’applaudir à l’Olympia où elle revisitait ses années américaines.

Je vais sûrement généraliser mais j’ai l’impression que lorsqu’on écoute surtout du rock anglo-saxon, aimer Véronique Sanson n’est pas le truc le plus évident (ou le plus avouable). Pourtant dans les années 70, c’était elle LA rock star française, une des seules filles à écrire, composer et interpréter ses propres morceaux. Bref, une artiste complète; la preuve avec cette version live de « Christopher », chanson dédiée à son fils. Le piano un peu bluesy, les arrangements de cordes qui sonnent bien les années 70 (je pense Melody Nelson ou même Kashmir. Oui oui, je viens de comparer Véronique Sanson à Led Zeppelin, même pas peur :p) : bref, j’aime énormément ce morceau. Vous ajoutez à ça une présence scénique indéniable et force est de constater que Véronique est tout simplement un ton au-dessus des autres. 

Bon j’en rajoute une couche parce que je sais qu’il y en a que pour Françoise Hardy côté icône mode/beauté, mais je suis tombée sur cette photo de Sanson prise lors de ses années aux USA et franchement Véro, elle est canon n’est-ce pas?

ve__ronique_sanson_ame__rique2_gif_9945_north_626x828_white

Noa « Keren Or »

Vous vous souvenez peut-être que c’était elle qui prêtait sa voix à Esmeralda sur le CD de Notre-Dame de Paris?  Et puis, juste avant le début des représentations, elle est partie et c’est Hélène Ségara qui l’a remplacée… Erm… voilà quoi… Je passe très vite sur cette grosse déconvenue et mets ici ce superbe morceau.

Laura Marling « Undine »

Une chanson qui me donne envie de me replonger dans le Ondine de Giraudoux et de me mettre sérieusement à la guitare.

Tori Amos « Me and a Gun »

Dans la première édition de ce « 8 musiciennes pour un 8 mars » consultable ici, j’avais mis l’a capella de Sinéad O’Connor. Ce n’est pas fait exprès mais en voici un autre. Là encore le sujet est grave (Amos y évoque le viol dont elle a été victime) et le résultat est, on s’en doute,  bouleversant.

Lauryn Hill  « Doo Woop/To Zion »

Un petit trip dans les années 90 ça vous dit? Moi oui, surtout s’il s’agit de se replonger dans « The Miseducation of Lauryn Hill », un de ces albums que je pourrais écouter de A à Z sans me lasser. Bon le son de la vidéo a aussi décidé de se la jouer « vintage » donc mes excuses pour la mauvaise qualité. Du son s’entend, parce que la musique elle est de très grande qualité. Deux chansons pour le prix d’une: « Doo Woop » parce que du doo woop au rap en passant par les vocalises, Queen Lauryn sait TOUT faire. Et puis « To Zion »…. Tout comme la chanson de Véronique Sanson, Lauryn Hill chante son fils nouveau-né. Je ne suis pas maman mais quand j’entends cette chanson, je peux imaginer l’expérience quasi-mystique que peut représenter la maternité.

Les Françoises « Je m’appelle Charlie »

On termine avec l’hommage rendu aux victimes de l’attentat du 7 janvier par Les Françoises, cette formation occasionnelle composée de Camille, Emilie Loizeau, La Grande Sophie et Jeanne Cherhal. J’aime beaucoup le travail de la première, ne connais pas celui de la deuxième et n’accroche pas du tout au  travail des deux dernières mais sur ce morceau, ensemble, je dois dire qu’elles font mouche. Le plus bel hommage musical que j’aie pu voir jusqu’ici.

Bon et j’en oublie plein évidemment au passage, 8 femmes c’est une liste courte, bien trop courte. Et vous? Quelles sont les musiciennes qui vous touchent le plus?

Publicités

Je vous passe la parole...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s