Aimerais-je donc le jazz?

Ca fait longtemps que je n’ai pas parlé musique par ici et il est grand temps d’y remédier.

Un jour que j’avouais à un pote mélomane que je n’y connaissais rien au jazz et que je ne savais vraiment pas comment m’initier à ce genre, il m’a filé Kind of Blues de Miles Davies. C’était une réédition et sur la description du CD, le critique avait écrit un truc du genre « Même si vous n’êtes pas fan de jazz, préparez-vous à être bouleversé » ou quelque chose dans ce goût-là. Prête à être complètement sonnée par ce que j’allais entendre, j’ai mis le CD en route et j’ai attendu, attendu Godot qui n’est jamais venu.

Ce fut un bel échec. Sans vouloir jouer la drama queen, je me suis dit que j’avais un problème pour rester insensible face au grand Miles. Mais l’album correspondait exactement à la représentation que je me faisais du jazz: un truc sans mélodie, un peu répétitif, très snob et pas du tout accessible pour mes oreilles profanes.

Il y a quelques mois, je suis allée au Glasgow Jazz Festival pour une session gratuite et là re-belote. Non-initiée aux codes du genre, j’ai été rebutée par cette succession un peu pompeuse des solos.

Je m’apprêtais donc à vivre ma vie de mélomane en boudant totalement ce style de musique, jusqu’à la révolution (oui n’ayons pas peur des mots) GoGo Penguin d’il y a quelques mois et dont je vous avais déjà parlé. Au fil des interviews, les trois membres du groupe parlaient souvent de leurs influences éclectiques, du classique au trip-hop en passant par l’électro, et donc évidemment le jazz (car pour rappel, le line-up de GoGo Penguin est une formation jazz classique batterie/contrebasse/piano). J’ai noté les noms qu’ils citaient, je suis allée écouter tout ça et de fil en aiguille, je me suis constituée une playlist « Initiation trèèès douce au jazz » que je partage ici.

GoGo Penguin « One percent » Je commence avec mes chouchoux ….

E.S.T « Seven Days of Falling » Venu de Suède, c’est un trio qui a aussi joyeusement mélangé les différentes influences avant sa séparation suite à la mort brutale du pianiste Esbjörn Svensson il y a quelques années 😦  Et puis rien que pour l’expression de leurs visages, ça vaut le détour.

Mammal Hands « Tiny Crumb » Tiens, un autre groupe issu de la même scène jazz mancunienne!

Portico Quartet « Knee Deep in the North Sea » Un groupe de Londres dans lequel a officié Nick Mulvey.

Avishai Cohen « Alfonsina y El Mar » Le son d’une contrebasse, c’est beau. Très beau.

Chet Baker, Jim Hall et Hubert Laws « All Blues ». La première fois que je l’ai écoutée, j’ai cru entendre le Boléro de Ravel mais en fait pas du tout! Il s’agit d’une réinterprétation d’un morceau issu… du Kind of Blue de Miles. Comme quoi hein…

Voilà, j’espère que cet article initiation/découverte vous aura plu. N’hésitez pas à partager d’autres morceaux, j’ai un univers sonore entier à découvrir.

Publicités

Je vous passe la parole...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s